La Fédération Internationale Marocaine des Associations de la Société Civile (La FMIASC) Antenne Internationale à Bruxelles

Almaghribia Almostakilla  : continue

La Fédération Internationale Marocaine des Associations de la Société Civile (La FMIASC) Antenne Internationale à Bruxelles

Manifest

Nos enfants ont fui les feux de la guerre et les conflits sanglants de l’Ukraine, pour retourner dans leur mère patrie. Ils ont suivi des chemins qui les ont menés vers l’inconnu. Ce sont des étudiants dans des domaines scientifiques différents qui sont à la recherche d’universités dans des pays sûrs loin des bruits des bombes, loin de tous signes de destruction et de guerre, afin de pouvoir s’inscrire et continuer leurs études et réaliser leurs rêves.
Mais le chemin de la fuite de ces étudiants était surtout rempli de drames, il y a ceux qui sont morts suite au froid leurs corps étaient glacés sous la neige qui avait touché le vieux continent, certains ont dû attendre un moyen de transport cinq jours debout dans la foule dans des conditions lamentables d’autres ont fait des centaines de kilomètres à pieds et ont subi toutes sortes de cruauté de certaines autorités et fonctionnaires.
Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, nous, soussignés, la FMIASC, branche Internationale à Bruxelles, exigeons la nécessité
1. D’intégrer les étudiants marocains d’Ukraine dans les universités publiques marocaines,
2. D’assurer le soutien psychologique de ceux parmi eux qui souffrent de perturbations dues à ce qu’ils ont vécu dans l’environnement de la guerre.
Le citoyen marocain, qui revendique la nécessité d’offrir une place dans un établissement d’enseignement public à l’un de ses enfants, se fonde sur le principe du droit garanti par la constitution et les pactes internationaux, en tant que contribuable et contributeur au budget de l’Etat, vu que 28% du budget de l’État est issu des impôts ce qui représente la ressource la plus importante.
La FMIASC branche internationale à Bruxelles, exhorte également les pays de l’UE, à régler la situation des étudiants venant d’Ukraine et qui sont actuellement en Europe, à l’instar de ce que ces pays ont fourni aux Ukrainiens. À cette occasion la FMIASC souhaite rappeler la Charte des Nations Unies et les buts de sa création sur les cendre des deux guerres dévastatrices.
Cependant, des milliers d’étudiants de retour d’Ukraine vivent une crise après avoir fui la guerre en Ukraine Ils sont très inquiets pour leur avenir et l’avenir de leur année académique perdue, l’impossibilité de continuer leur cursus après la fermeture ou la destruction des universités dans lesquelles ils suivaient leurs études.
Pour ces raisons, la FMIASC, Branche internationale à Bruxelles, appelle à ouvrir des horizons et des portes d’inscription pour les étudiants revenant d’Ukraine pour terminer leurs études dans les universités des pays de l’UE ainsi qu’en Europe occidentale.

Fait à Bruxelles, le samedi 23 avril 2022

Loading...